EduRénov : lancement du grand programme de rénovation de nos écoles, pour nos enfants et notre planète


Mardi 9 mai dernier, au ministère de la Transition écologique, nous lancions EduRénov, le grand programme de rénovation thermique des écoles, collèges et lycées français, en présence de nombreux ministres.

Comme vous le savez, les transitions écologique et énergétique sont au cœur de mon mandat de président du Groupe Caisse des dépôts. Je vous en parlais déjà il y a quelques semaines  dans un article où je vous présentais une rénovation exemplaire à Nantes.

 

Mardi 9 mai, en présence des ministres des Transitions écologique et énergétique, respectivement Christophe Béchu et Agnès Pannier-Runacher, et de nombreux élus locaux, nous avons lancé un grand programme de rénovation thermique du bâti scolaire piloté par la Banque des Territoires.

 

Le Groupe Caisse des dépôts est un acteur essentiel du secteur de la rénovation thermique des bâtiments : il possède les réseaux, l’expertise, le conseil et la capacité de financement nécessaires aux travaux qui comptent pour nos transitions écologique et énergétique. La Banque des Territoires débloquera donc jusqu’en 2027 pas moins de 2 milliards d’euros de financement et de 50 millions d’euros d’ingénierie pour rénover a minima 10.000 écoles, collèges et lycées partout sur le territoire. L’objectif est ambitieux : au moins 40% d’économie d’énergie, une économie qui servira non seulement à notre sobriété énergétique et donc à notre planète, mais qui bénéficiera également à l’environnement de travail de nos enfants et petits-enfants.

 

Dans mon adresse inaugurale, j’ai tenu à rappeler qu’un personnage lié à notre circonscription, William Waddington, ministre de l’Instruction publique sous la IIIe République française, Écossais de naissance et ambassadeur de France à Londres, disait, déjà en 1876, au sujet de la construction-même des premières écoles, qu’il fallait que « l’air et la lumière pénètrent abondamment dans les salles de classe ». Il était donc clair dès le départ que les conditions dans lesquelles l’enseignement serait dispensé impacteraient considérablement la transmission des savoirs. C’est pour cela que dès novembre dernier, avec mon collègue de l’Assemblée nationale Thomas Cazenave, nous appelions de nos vœux à la rénovation des écoles.

 

Rénover nos écoles, c’est sauvegarder notre climat et notre planète et participer à donner à notre jeunesse toutes les chances de réussir et de s’émanciper.


Articles similaires

Création et référencement du site par Créer un site internet d'homme politique

Connexion