Présidence du Groupe Caisse des Dépôts : 100 milliards d’euros au service de la transition écologique


Elu à la présidence du Groupe Caisse des Dépôts en septembre dernier, j’ai pris deux engagements qui ont guidé la première année de mon mandat : aller à la rencontre des collaboratrices et collaborateurs du Groupe partout sur le territoire, et faire des transitions écologique et énergétique la première de mes priorités stratégiques pour le Groupe.

De la plus grande centrale photovoltaïque urbaine d’Europe, lors de mon tout premier déplacement, en Nouvelle-Aquitaine, au recyclage des boues et eaux usées de l’Eurométropole de Strasbourg, lors de mon dernier déplacement en Grand Est, les actions du Groupe Caisse des Dépôts dans la lutte contre le changement climatique et pour la préservation de la biodiversité ont été le fil conducteur de mes déplacements en régions, auprès des équipes du Groupe sur le terrain.

 

Au niveau national, je vous avais déjà mentionné le lancement du programme Edu Rénov, la rénovation thermique d’au moins 10.000 écoles, collèges, lycées et universités en France d’ici 2027, programme que mon collègue de l’Assemblée nationale Thomas Cazenave et moi-même avions initié en novembre dernier.

 

Récemment, avant la pause estivale, le Groupe Caisse des Dépôts a également fait une annonce très importante dans le cadre du financement des transitions écologique et énergétique. Cette annonce montre à la fois la force de frappe financière unique de notre Groupe aux 1.300 milliards euros d’actifs, ainsi que notre présence unique partout en France hexagonale et en Outre-Mer. 

 

100 milliards d’euros au service de la « TEE »

D’ici 2027, nous engagerons 100 milliards d’euros au service des transitions écologique et énergétique en France. Ces 100 milliards représentent un tiers des besoins pour atteindre la neutralité carbone en France en 2050. En annonçant que le Groupe Caisse des Dépôts prend toute sa part, voire plus, dans le défi de notre siècle, il est fait le pari que nous servirons d’exemple pour les investisseurs publics et privés, en France et en Europe.

 

A l’heure où l’argent public se raréfie, la Caisse des Dépôts est pleinement mobilisée pour investir partout dans les territoires, de manière adaptée, en connaissance du terrain et des élus locaux. En effet, après Edu Rénov, le Groupe s’attaque en cette rentrée au grand chantier de la rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement en déployant sa nouvelle offre de soutien aux collectivités territoriales dans ce domaine, en partenariat avec l’Etat. Le Groupe accentuera également son intervention dans un grand domaine des transitions : celui de la rénovation thermique. Outre celle des écoles, nous appuierons davantage encore la rénovation et réhabilitation des bâtiments publics, qu’ils soient propriétés de l’Etat ou des collectivités. Elle continuera à investir dans le déploiement d’énergies renouvelables partout sur les territoires, en prenant part aux nombreuses initiatives locales comme aux grands projets nationaux.

 

Un Groupe tourné au service de la « TEE »

Je souhaitais enfin revenir brièvement avec vous sur la récente annonce de blocage du taux du Livret A à 3% pour une période de 18 mois. Gestionnaire de 60% de l’épargne réglementée des Françaises et Français (Livret A, Livret de développement durable et solidaire, Livret d’épargne populaire), le Groupe Caisse des Dépôts utilise votre épargne pour investir partout en France dans les projets locaux, dans les projets de vos vies quotidiennes et en particulier des transitions écologique et énergétique.

 

En annonçant le maintien du taux du Livret d’épargne populaire à 6%, Bruno Le Maire permet de garantir aux Français les plus modestes leur pouvoir d’achat : c’est le rôle de ce livret. En faisant de même pour le taux du Livret A à 3%, Bruno le Maire permet à la Caisse des Dépôts de garantir votre épargne tout en permettant de limiter le coût, déjà élevé, des investissements nécessaires aux transitions faits par vos maires et vos élus locaux. Il permet la continuité de la construction et de la rénovation des logements qui, comme vous le savez également, se trouvent dans une situation difficile du fait de l’inflation. En clair, ces mesures équilibrées – entre protection du pouvoir d’achat et nécessité d’investir dans les transitions écologique et énergétique – nous permettrons collectivement de relever les défis du futur, tout en offrant de la stabilité aux Françaises et aux Français pour les prochains mois.


Articles similaires

Création et référencement du site par Créer un site internet d'homme politique

Connexion