Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

Une rentrée bien accompagnée

Blog

Après une fin d’année particulièrement éprouvante, le mois de septembre signifie la rentrée pour les 370 000 écoliers des 522 établissements du réseau de l’éducation française à l’étranger. A travers le monde, deux tiers des établissements ont réussi la reprise des cours en présentiel. J’espère que les conditions sanitaires permettront la continuité des cours en présentiel pour offrir les meilleures conditions d’apprentissage à tous les élèves après les difficultés liées à la crise sanitaire du dernier semestre de l’année. L’année scolaire 2019/2020 fut particulière mais se clôtura sous le signe de la réussite pour les bacheliers que je félicite. Bon courage à vous tous pour vos prochaines aventures

Conscient des obstacles et des complications auxquels de nombreux d’entre vous ont dû faire face j’ai porté votre voix au plus haut niveau pour trouver des solutions. J’entretien un dialogue régulier avec les associations des parents d’élèves, les établissements de la circonscription et l’Agence pour les Français à l’étranger avec qui je travaille de près. Les difficultés et incertitudes générées par la crise sanitaire et sa conséquente crise économique doivent être prises en compte. Je connais les difficultés financières rencontrées par certaines familles, j’ai écrit au Ministre et à la direction de l’AEFE pour leur faire part de mon opposition forte à l’augmentation non justifiée des frais de scolarité dans les établissements français à l’étranger.

Ces initiatives conduites pour atténuer au mieux les répercussions de la crise se joignent aux mesures du gouvernement qui s’est impliqué pour assurer la pérennité de l’éducation. C’est 100 millions d’euros supplémentaires qui ont été attribués à des aides pour les familles en difficulté des établissements français à l’étranger.

Sur le territoire national, le gouvernement a inauguré de nombreuses mesures pour assurer que l’accompagnement ne soit pas ponctuel mais quotidien. Le dispositif des vacances apprenantes, mis en place par le ministère de l’éducation nationale a permis d’accueillir de nombreux enfants et jeunes dans des écoles ouvertes ou de partir en colonies apprenantes. Cette initiative fut l’occasion pour les enfants de remobiliser ensemble leur savoir et d’éviter les décrochements de manière ludique.

La rentrée signifie pour les jeunes diplômés une nouvelle étape dans leur parcours. Le plan 1 jeune, 1 solution, présenté par le Premier Ministre comme une partie intégrante du plan de relance inclus une obligation de formation. Les places supplémentaires en formation représentent 300 000 parcours sur mesure issus de trois dispositifs différents : la garantie jeunes et l’accompagnement intensif des jeunes ; les contrats aidés et l’insertion par l’activité économique ; et l’accompagnement à la création d’entreprises. Les 100 000 postes supplémentaires de service civique offrent d’autres possibilités aux jeunes pour s’instruire et apprendre sur le terrain. Ce sont des dispositifs concrets qui assureront l’insertion des jeunes dans le monde du travail malgré cette période compliquée.

Le plan France Relance, met en œuvre des dispositifs pour projeter la France jusqu’en 2030. Aider les jeunes c’est construire l’avenir des générations futures.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.