A l’approche des 120 ans de l’Entente cordiale, l’heure est à la relance des relations franco-britanniques


Après le sommet franco-britannique de mars et la visite du roi Charles en septembre, il était temps pour nous, parlementaires, de participer à notre échelle à la relance des relations : en tant que président du groupe d’amitié France-Royaume-Uni de l’Assemblée nationale, je me suis donc rendu à Westminster avec une délégation de députés français.

Victimes eux aussi de la pandémie et du Brexit, les déplacements de notre groupe d’amitié à l’Assemblée et de nos homologues britanniques s’étaient réduits comme une peau de chagrin. Il nous tenait donc à cœur de relancer la dynamique et l’entretien de nos liens.

D’abord reçus à la Résidence de France où nous avons discuté, avec l’équipe de l’Ambassade, d’échanges universitaires et d’intelligence artificielle, à la suite du dernier sommet sur l’IA qui s’est tenu au Royaume-Uni, nous avons ensuite abordé, avec les parlementaires britanniques, les perspectives à venir. De l’économie au Brexit en passant par les Jeux olympiques et paralympiques 2024, nous avons tous réaffirmé l’importance de travailler ensemble, notamment pour améliorer la mobilité.

Puisque les relations franco-britanniques ne s’arrêtent évidemment pas à leurs représentants institutionnels, nous avons aussi échangé avec de nombreux acteurs privés, associatifs, économiques, qui ont bien voulu se rendre disponibles afin de nous témoigner de leur expérience sur le terrain. Au siège d’International SOS, nous avons par exemple constaté le succès et l’efficacité de compétences françaises développées à l’international, sur l’ensemble des continents. Nos échanges fournis avec des membres du Cercle d’Outre-Manche, de la Chambre de commerce de Grande-Bretagne ou des Conseillers du commerce extérieur de la France nous ont partagé une précieuse vue d’ensemble sur l’état de la transition énergétique et écologique, ou encore de l’économie du digital et de la création dans les relations franco-britanniques.

Alors que nous allons célébrer 120 ans d’Entente cordiale, les témoignages et les remontées des acteurs sur le terrain dans divers secteurs nous sont essentiels dans le processus de relance efficace et positif des relations entre la France et le Royaume-Uni.


Articles similaires

Création et référencement du site par Créer un site internet d'homme politique

Connexion