Alexandre Holroyd

Blog

Crédits photo : Reuters

La transformation de l’apprentissage est l’une des priorités du Président de la République et s’inscrit dans la modernisation de notre modèle social dans la continuité de la réforme de notre Code du Travail.

Malgré les multiples annonces et plans ces dernières années, l’apprentissage n’a pas été développé comme il aurait dû l’être et continue à être largement inexploité. Loin des dogmes et des effets d’annonce, nous voulons agir simplement, rapidement et efficacement. Nous ne pouvons-nous satisfaire d’avoir 1,3 million de jeunes Français qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études. C’est un gâchis à la fois pour les jeunes, pour notre pays et pour l’économie. En France, seuls 7 % des jeunes sont en apprentissage, contre 15 % dans les pays européens où le taux de chômage est bas. Pourtant, l’apprentissage est une arme efficace contre le chômage des jeunes :  7 apprentis sur 10 trouvent un emploi 7 mois après leur formation.  

Ainsi, le Gouvernement veut rendre l’apprentissage plus attractif pour les jeunes en l’étendant jusqu’à 30 ans. Par ailleurs, tout apprenti majeur bénéficiera d'une aide de 500€ pour passer son permis et les apprentis de 16 à 20 ans verront leur rémunération augmenter de 30 € / mois. 15 000 apprentis/an pourront suivre un programme Erasmus.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.