Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

Mission du Premier Ministre

Blog

Comme je vous l’avais annoncé il y a quelques mois, le Premier Ministre m’a confié en décembre une mission sur l’évaluation des meilleures pratiques en matière de finance verte et d'organisation des places financières dans l'Union européenne. Concrètement, cette mission d’une durée de six mois, a une double visée : proposer des pistes d’action pour mieux orienter les flux d’investissements vers la transition écologique tout en renforçant l’attractivité de la Place de Paris en cimentant son rôle de pionnière en matière de finance verte. Je rendrai mes conclusions et recommandations au Premier Ministre d’ici le mois de juin.

La finance a un rôle majeur d’allocation des ressources dans l’économie. Nous ne réussirons pas la transition écologique et les défis climatiques immenses qui nous attendent sans engager la finance. Nous avons besoin de cette manne financière, qui ne connait pas d’équivalent actuellement. C’est d’autant plus vrai dans le contexte de crise économique que nous traversons en ce moment, due à la pandémie de covid-19. La relance économique doit être verte.

Si le sujet de la finance verte peut paraitre ardu à première vue, son enjeu est pourtant fondamental et nous concerne tous au premier plan. La question est la suivante : comment pouvons-nous rediriger la masse d’investissements financiers vers la transition écologique, c’est-à-dire vers les projets et opérations financières qui favorisent la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique ? Au contraire de la finance traditionnelle, qui dirige l’épargne vers les projets les plus rentables, la finance verte prend en compte les aspects environnementaux des investissements effectués.

Dans le cadre de cette mission, j’ai pu auditionner jusqu’à présent plus d’une centaine d’acteurs : ONG, académiques, gestionnaires et détenteurs d’actifs, banques, assurances… Je me suis également déplacé à Bruxelles, Londres et New-York pour établir un tour d’horizon des bonnes pratiques de nos partenaires dont la France pourrait s’inspirer. Nous avons ainsi pu rencontrer de nombreux acteurs clés dans le domaine de la finance verte, et les réunions de travail ont été particulièrement fructueuses. Ces déplacements ont aidé à considérablement nourrir ma réflexion. Malgré les circonstances actuelles, les travaux de la mission se poursuivent et j’ai pu continuer à auditionner les différents acteurs et à me déplacer virtuellement en Europe : Stockholm, Luxembourg et Amsterdam pour rencontrer les différents acteurs clés européens. 

La Place de Paris a des atouts indéniables et est considérée, à raison, comme l’une des places leader dans le domaine de la finance verte. La France bénéficie en outre du précieux héritage de la COP 21, qui lui confère un avantage compétitif sur ses principaux concurrents. Mon rôle dans cette mission sera donc de proposer des recommandations pour améliorer l’organisation collective de la Place de Paris pour que les différents acteurs collaborent et avancent ensemble sur ce sujet crucial.

Ce sujet concerne autant les entreprises, les banques, que les citoyens. En effet, nous avons tous un rôle à jouer dans cet effort qui doit être collectif et le citoyen peut utiliser son épargne pour investir dans un futur durable. L’un des axes de mon rapport concernera donc le verdissement de l’épargne des Français pour que toutes et tous, nous puissions agir à notre échelle.

Je rendrai mes conclusions d’ici quelques semaines et proposerai au gouvernement plusieurs recommandations fortes pour faire de la France le pays de la finance verte. Je vous tiendrai bien entendu informés du contenu du rapport, qui sera public et consultable par tous.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.