Vaccination et mesures de soutien : la France aux côtés des Français de l'étranger

Actualités en circonscription

L’approche de l’été est aussi le signe de la levée progressive des restrictions à travers la circonscription. Les Français en Angleterre ou au Danemark ont été parmi les premiers à retrouver le goût des terrasses des cafés et la France vient également de franchir un nouveau cap. Si les gestes barrières restent de mise, l’Etat n’a jamais été aussi proche pour vous accompagner à faire face à la crise depuis maintenant plus d’un an.

Le soutien à nos compatriotes expatriés concerne d’abord la campagne de vaccination. Dès son lancement à la fin de l’année 2020, nous avions été clair : tous les Français quel que soit leur pays de résidence pourront être vaccinés gratuitement. La vaccination dans votre pays de résidence doit être privilégiée, mais tous les Français de l’étranger pourront bénéficier d’un vaccin en France lors d’un long séjour. Dans moins d’une semaine, le 31 mai, les vaccins seront ouverts à toute la population majeure sans distinction. Chacun pourra se rendre dans un centre de vaccination ou auprès d’un médecin pour recevoir son vaccin. Quelques distinctions selon le régime dont vous relevez :

-      Si vous êtes assuré du régime français la présentation de la carte vitale et, à défaut, l’attestation avec le numéro de sécurité sociale, sera demandée.

-      Si vous êtes adhérents de la caisse des Français de l’étranger (CFE), l’attestation CFE ou la carte vitale sera requise. Elle permettra de tracer l’adhérent de la CFE, aux fins de remboursement par la CNAM, en cas de facturation à l’acte, directement auprès de la CFE.

-      Si vous êtes non assurés du régime français, il vous sera demandé un passeport ou une carte d’identité. Un numéro d’identification d’urgence sera créé par la personne responsable lors de la vaccination.

Avec plus de 20 millions de primo vaccinés, la campagne vaccinale atteint tous ses objectifs apportant l’espoir d’un retour à la normale au plus vite.

Ceci s’ajoute aux nombreuses aides qui ont été attribuées par l’État afin de soutenir nos concitoyens à travers le monde. Le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a débloqué une enveloppe supplémentaire de 50 millions d’euros, en complément aux crédits d’action sociale disponibles tous les ans, pour aider ponctuellement les Français ayant subi une perte de revenues à cause de la COVID-19, comme par exemple la perte d’un emploi. Le versement de cette aide a été mis en place dès avril 2020, et est maintenu jusqu’à la fin de l’année 2021. Ce dispositif dit « SOS » (Secours occasionnel de Solidarité) épaule les plus touchés par la crise économique qui découle de la crise sanitaire actuelle. N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité sur le site de votre consulat.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion