Alexandre Holroyd

Blog

Au début du mois de mai, j'étais en Norvège, à Oslo, pour rencontrer les Français qui y vivent, travaillent ou y étudient. La Norvège a cette particularité, dans la circonscription où je suis élu, d’être avec l’Islande le seul pays hors de l’Union européenne et hors de la zone euro. Près de 6000 Français y résident, pour quelques mois, quelques années ou pour toute une vie.

Ce déplacement était une excellente occasion de rencontrer plusieurs acteurs faisant vivre et rayonner cette belle communauté française à commencer par le premier d’entre eux, l’Ambassadeur récemment nommé, M. Pierre-Mathieu Duhamel, que je remercie vivement pour son accueil.

J’ai rencontré les acteurs économiques, à savoir les entreprises françaises établies sur place, avec lesquelles j’ai pu échanger sur les relations économiques franco-norvégiennes, les nécessaires évolutions du cadre règlementaire français obtenues depuis 2017 et celles encore à réaliser. Il est important de travailler avec elles pour favoriser les investissements norvégiens en France.

Ensuite, je me suis rendu au Lycée français René Cassin, pour y rencontrer la Proviseure ainsi que des représentants des enseignants, qui m’ont fait part des problèmes qu’ils rencontrent : notamment le renouvellement des postes de résidents et des contentieux avec l’administration fiscale norvégienne. Je ferai bien entendu au mieux pour porter leurs problématiques. Je les remercie de leur professionnalisme et de leur grande implication dans l’instruction des élèves scolarisés à Oslo.    

Par ailleurs, nous avons eu des échanges fructueux et riches avec les élus consulaires tout comme avec les élus du Parlement norvégien, avec qui j’ai discuté de sujets politiques bilatéraux : fiscalité et éducation notamment.

Enfin, je suis absolument ravi des échanges nourris que j’ai pu avoir lors de la réunion publique avec la communauté française : j'ai pu y voir le dynamisme et la diversité de cette communauté très bien implantée, qui s’adapte parfaitement au mode de vie norvégien et à ses particularités. Nous avons aussi pu faire le point sur les obstacles au développement de l'éducation française en Norvège et des investissements économiques franco-norvégiens. J’ai également eu l'occasion de faire un point sur l'actualité nationale des mois passés et sur l'agenda législatif à venir.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.