Alexandre Holroyd

Blog
Point sur les mesures en faveur des droits des femmes pour le 8 mars

Depuis plus d’un demi-siècle, les droits des femmes progressent grâce à un arsenal législatif et réglementaire constamment renforcé. En dépit de ces avancées, dans les faits, les inégalités entre les femmes et les hommes persistent. En 2018, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint ou ex-compagnon ; une femme sur sept a déjà été victime d’agressions sexuelles et les femmes gagnent encore 9% environ de moins que leurs collègues masculins à poste égal. Au niveau national, la France est classée 11ème sur 144 pays dans le dernier classement des pays les plus performants en terme d'égalité homme-femme établi par Forum économique mondial. Si cela constitue un progrès par rapport à 2016 où elle était classée à la 17ème place, elle reste néanmoins loin derrière ses voisins nordiques qui forment le trio de tête : l’Islande, la Norvège et la Finlande. A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, un comité interministériel présidé par le Premier ministre a présenté les mesures phares de la stratégie gouvernementale. L’objectif est multiple : il s’agit de transmettre et de diffuser la culture de l’égalité dès le plus jeune âge, d’agir pour l’égalité professionnelle tout au long de la vie, de faire vivre l’égalité au quotidien en favorisant l’accès aux droits. Le premier ministre a annoncé 50 mesures fortes pour bâtir une société de l’égalité réelle sur tout le territoire et à tous les moments de la vie.

Parmi ces mesures, j’aimerai vous en présenter trois. Pour s’assurer du respect de l’égalité professionnelle, 7.000 inspecteurs du travail seront mobilisés contre près de 1.000 actuellement. Les contrôles de l'inspection du travail sur l'égalité des salaires seront multipliés par quatre

Le Premier ministre a également annoncé que les démarches des victimes d’harcèlement, de discriminations et de violences seraient facilitées par la création d’une plate-forme de signalement en ligne.

Mais au-delà de ces mesures, il s'agit de changer les mentalités dès le plus jeune âge. C'est pourquoi Edouard Philippe a également annoncé que l’ensemble de la communauté éducative sera formé à la déconstruction des préjugés et à la prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles.

Le gouvernement et la majorité sont décidés à agir à l’école, au travail, dans les services publics, dans les transports, dans les médias, dans les rues, dans nos loisirs, sur Internet : dans toutes les sphères où l’égalité doit devenir réelle.  

Le 8 mars, c'est la journée internationale des droits des femmes, mais le combat pour l'égalité se fait au quotidien pour faire évoluer les mentalités et les pratiques.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des 50 mesures ici :

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2018/03/dp_comite_interministeriel_egalite_-_08.03.2018.pdf

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.