Un vote historique en faveur de l’égalité et des droits des femmes !


Le 24 novembre dernier, l’ensemble des partis représentés à l’Assemblée nationale ont uni leurs forces pour faire passer une loi historique : la constitutionnalisation du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

C’est une proposition de loi portée par la députée La France Insoumise (LFI) qui a été adoptée le 24 novembre dernier grâce au travail conjoint entre la majorité parlementaire et certaines oppositions. Son objectif ? Inscrire dans la Constitution française le droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) et ainsi garantir son accès.

 

En juillet dernier, l’Ifop indiquait que plus de 80% des Français étaient favorables à l’inscription de la IVG dans la Constitution. Il était donc essentiel de répondre aux attentes des Françaises et des Français sur un sujet aussi sensible que crucial. C’est pourquoi ce texte a fait l’objet d’un travail conjoint entre notamment Aurore Bergé et Mathilde Panot, présidentes respectivement de Renaissance et LFI à l’Assemblée nationale. À Renaissance, nous avons pris acte de l’importance d’un tel texte : alors qu’elle allait déposer sa propre proposition de loi visant à cette inscription, Aurore Bergé a décidé de retirer son texte, et ceci afin que le sujet puisse être examiné dans les meilleurs délais et bénéficier d’une adhésion maximale.

 

Si je regrette l’obstruction de certains membres des partis conservateurs sur un texte aussi fondamental, je suis fier de faire partie d’une majorité parlementaire qui sait travailler avec les oppositions pour aboutir à des consensus sur des sujets majeurs tels que la protection de l’égalité femme-homme et des droits des femmes. La Première ministre le disait déjà en juillet dernier : nous travaillons sans obstruction et sans compromission pour les Françaises et les Français, sans sombrer dans des clivages partisans.

Une niche parlementaire, qu’est-ce que c’est ?

Lors de chaque session parlementaire, les partis de l’opposition jouissent d’une journée qui leur est réservée et pendant laquelle ils peuvent proposer toutes les propositions de loi qu’ils souhaitent voir adoptées. C’est dans le cadre de la niche parlementaire de La France Insoumise que ce texte a été proposé et adopté par l’immense majorité de l’Assemblée nationale.


Articles similaires

Création et référencement du site par Créer un site internet d'homme politique

Connexion