Vaccination en France : une campagne transparente et efficace pour protéger les Français

Blog

Déjà un mois que la campagne vaccinale est lancée et que 1 184 510 personnes ont pu bénéficier de la première dose de vaccin contre la Covid-19. Présenté le 3 décembre par le Premier Ministre la stratégie nationale de vaccination contre la Covid-19 répond à 3 impératifs : sécurité, transparence et proximité. La vaccination n’est pas obligatoire et est gratuite pour tous, pour que chaque Français qui le veuille puisse se faire vacciner. L’arrivée du vaccin est une bonne nouvelle, c’est une arme supplémentaire pour lutter contre l’épidémie. Elle est le fruit de la mobilisation exceptionnelle de tous les acteurs mondiaux de la recherche et de la science qui ont permis de développer les vaccins rapidement.

L’Agence européenne des médicaments a désormais autorisé la mise en circulation de deux vaccins. La décision d’autoriser un vaccin ne dépend aucunement du Gouvernement mais d’une autorité indépendante européenne et d’autorités nationales également indépendantes chargées de définir les publics prioritaires à vacciner. Je me réjouis que l’Europe ait su se coordonner efficacement sur ce sujet. En effet, dès le printemps dernier, la France a proposé à ses voisins européens d’acquérir conjointement les vaccins contre la Covid-19 pour peser dans les négociations avec les laboratoires et pour éviter la logique du « premier arrivé, premier servi », engendrant une compétition inutile et contre-productive.

Une stratégie en trois étapes

Le premier objectif est de vacciner en priorité les personnes les plus vulnérables.

  1. 27 décembre 2020 : Premières vaccinations pour les personnes âgées en EHPAD et les professionnels en établissements accueillant des personnes âgées et présentant un risque accru de forme grave ou de décès.
  2. 4 janvier 2021 : Ouverture anticipée aux professionnels de santé et du médico-social âgés de 50 ans et plus et/ou présentant des comorbidités.
  3. 18 janvier 2021 : Elargissement progressif des personnes pouvant se faire vacciner : les personnes de plus de 75 ans, puis les personnes âgées entre 65 et 74 ans.
  4. Printemps : une stratégie de vaccination grand public sera ensuite mise en place.

 

Proximité, libre choix et transparence

Grâce à un budget de 1,5 Mds €, chaque personne qui le souhaite a l’opportunité de se faire vacciner par un professionnel de santé qu’il connaît proche de chez lui. Si nous voulons que cette campagne de vaccination soit efficace dans la lutte contre la Covid-19, nous avons l’impératif de rassurer ceux qui peuvent avoir des doutes et de répondre à ceux qui s’interrogent, et cela en toute transparence. Les citoyens seront également pleinement associés : un conseil composé d'une trentaine de citoyens tirés au sort a été mis en place sous l'égide du Conseil économique, social et environnemental pour participer à l'élaboration de la stratégie vaccinale.

Une nouvelle étape s’ouvre avec le vaccin, avec comme horizon, de sortir enfin de la crise de la Covid. C’est avec un effort collectif important que nous pourrons retrouver nos vies normales : se faire vacciner, c’est se protéger soi-même mais c’est aussi protéger les autres.

La vaccination pour les Français de l’étranger

Il sera possible pour tous les Français établis à l’étranger de se faire vacciner gratuitement lors d’un long séjour en France. Le ministère des Affaires étrangères encourage quand cela est possible d'utiliser le dispositif de vaccination local. Une solution sera apportée aux Français de l’étranger résidant dans des pays sans stratégie de vaccination locale : tous les Français auront accès au vaccin.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion