Alexandre Holroyd

Blog

A l’issue du Grand débat national et après un temps de réflexion et d’analyse de l’ensemble des contributions, le Président de la République s’est exprimé le 25 avril dernier lors d’une conférence de presse à l’Elysée pour annoncer des mesures concrètes pour la vie quotidienne des Français.

L’exercice démocratique que représentait le Grand Débat s'est avéré essentiel : en mettant des mots sur leurs difficultés, leurs attentes et parfois leurs colères, les Français ont pu être non seulement écoutés mais surtout entendus.

Les grandes orientations énoncées par le Président répondent au besoin de réformes sociales, fiscales, territoriales et institutionnelles attendues par l’ensemble des citoyens de notre pays. Si l’ambition de libérer, protéger et unir les Français est toujours au cœur du projet présidentiel et de la majorité, un véritable changement de méthode s’opère pour remettre le citoyen et la justice sociale au cœur de cette transformation.

Des mesures concrètes pour la vie quotidienne des Français

Sur le pouvoir d’achat, en décembre déjà, les mesures prises représentaient 10 milliards d’euros de pouvoir d’achat redistribués avec la prime exceptionnelle de fin d’année, les heures supplémentaires défiscalisées, la hausse de la prime d’activité ou encore la baisse de CSG pour 5 millions de retraités. Les nouvelles annonces vont encore plus loin.

Le Président de la République a apporté des réponses fortes pour assurer une plus grande justice fiscale dans notre pays : baisse de 5 milliards d’euros de l’impôt sur le revenu en faveur des classes moyennes ; ré-indexation des retraites de moins de 2 000 euros ; pérennisation de la prime de fin d’année défiscalisée jusqu’à 1000 euros.

Ces mesures de justice fiscale sont renforcées par des mesures sociales ambitieuses : versement sécurisé des pensions alimentaires par la CAF pour les mères isolées ; meilleure reconnaissance du statut d’aidant pour les personnes qui s’occupe d’un proche en situation de handicap ou d’une personne devenue dépendante ; 24 élèves maximum par classe jusqu’au CE1 et 12 élèves maximum par classe dans les quartiers défavorisés.

Ces mesures auront un impact concret, immédiat et important pour la vie quotidienne de millions de Français.  

Une démocratie plus forte et plus accessible

Les Français ont montré qu’ils veulent s'exprimer et participer aux décisions qui les concernent et nous devons leur en donner les moyens. Pour cela, nous devons d’avantage associer aux décisions non seulement les citoyens mais aussi les élus locaux, en particulier les maires, et tous les corps intermédiaires (syndicats, associations…).  C’est pourquoi le Président de la République a annoncé la création d’un Conseil de la participation citoyenne, auquel participeront 150 citoyens tirés au sort., dès le mois de juin.

Cela passe par des mesures très concrètes, comme la possibilité pour les citoyens de faire inscrire un sujet à l’ordre du jour des instances locales ou le lancement d’une mobilisation nationale autour de l’emploi et de la formation.

Enfin, le référendum d’initiative partagée, le RIP, sera facilité : une pétition soutenue par 1 million de Français pourra déboucher sur un projet de loi ou un référendum, contre 4.5 millions de signatures requises actuellement.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.