Alexandre Holroyd

Revue de presse

Crédits photo : ANDY RAIN/ EPA/MAXPPP

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne n’est plus pour le 29 mars. Ainsi en a décidé le Conseil européen qui a accepté jeudi la demande de report de la Première ministre britannique Theresa May. Pour le député des Français de l’étranger, Alexandre Holroyd, ce sont « les Britanniques qui doivent décider ».

Le Conseil européen de ce jeudi 21 mars a rejeté la proposition de Theresa May d’un report de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne au 30 juin. Les dirigeants européens proposent en revanche deux options : une sortie reportée au 22 mai, si le parlement britannique vote l’accord de retrait la semaine prochaine

Alexandre Holroyd, député des Français de l’étranger pour le Royaume-Uni, a participé activement aux travaux de la Commission parlementaire sur l’hypothèse d’un Brexit sans accord. L’État est prêt à une sortie sans accord, dit-il, mais attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de changement.

« La seule façon d’avoir une frontière sans contrôle c’est de faire partie de l’Union européenne ». Pour Alexandre Holroyd, qui a la double nationalité française et britannique, quatre options sont encore sur la table jusqu’au 12 avril, mais le temps presse. Et ce sont « les Britanniques qui doivent décider ». Entretien. 

[...]


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.