Alexandre Holroyd

Revue de presse

La France est de retour dans tous les conseils d’administrations de la planète. Mi-mai, notre pays réintégrait d’ailleurs pour la première fois depuis 17 ans le « top 5 » des Etats les plus attractifs au monde devant les pays émergents comme la Chine et l’Inde. Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir la contribution du commerce extérieur à la croissance est positive malgré la hausse de la facture énergétique – en raison de la hausse du prix du pétrole - qui continue de gréver le déficit commercial de notre pays.

Difficile de ne pas y voir l’action résolue du gouvernement et de la majorité pour restaurer un climat de confiance dans les affaires avec trois principes maîtres : lisibilité, cohérence et prévisibilité. Pour autant, observateurs et commentateurs se focalisent exclusivement sur les difficultés de certaines entreprises industrielles accompagnées à juste titre par le ministère de l’Economie et des Finances. Et ce alors même que ces résultats encourageants sur le front extérieur s’ajoutent à d’autres données macro-économiques positives : le chômage est au plus bas depuis dix ans, le pouvoir d’achat n’a jamais autant augmenté depuis douze ans, l’investissement productif repart à la hausse, la création d’emplois industriels est enfin de retour, partout sur nos territoires…Cette différence de perception doit nous pousser à démontrer que ces données macro-économiques se traduisent dans les situations individuelles vécues par nos concitoyens au quotidien dans le contexte de montée des populismes en Europe et après le mouvement des Gilets jaunes en France.

[...]

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.