Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

Un nouveau défi s’ouvre à nous avec le déconfinement

Blog

Le confinement a permis d’éviter la mort de plus de 62 000 personnes. Grâce au respect de ces règles strictes, nous avons pu freiner l’expansion de l’épidémie. Il nous faut à présent apprendre à vivre avec le virus et construire cet « après » confinement.

L’Assemblée nationale a donc adopté le 28 avril dernier la stratégie nationale de déconfinement qui a commencé à être déployée à partir du 11 mai en France selon des modalités différenciées selon les départements et les réalités locales. Le déconfinement s'effectuera par cycles de trois semaines (du 11 mai au 2 juin, puis du 2 au 21 juin). Il est nécessaire d’avancer avec prudence.

La stratégie nationale de déconfinement est structurée autour de quatre grands axes : le volet sanitaire, la petite enfance et scolarité, l’économie et la vie sociale. Trois mots d’ordre doivent nous guider : protéger, tester et isoler les personnes contaminées.

Concernant le volet sanitaire, l’état d’urgence sanitaire est prolongé jusqu’au 10 juillet. L’objectif est de réaliser au moins 700 000 tests virologiques par semaine à partir du 11 mai afin de dépister toutes les personnes symptomatiques. Ces tests seront pris à 100% pris en charge par l’assurance maladie. Ceux dont les tests s’avèreront positifs seront invités à s’isoler, soit avec leur famille, ce qui entraînera un confinement de l’ensemble du foyer pendant quatorze jours, soit dans des lieux dédiés, notamment des hôtels réquisitionnés.

Le port du masque est désormais obligatoire dans les transports et les collèges, et fortement conseillé dans les situations qui induisent une concentration forte de personnes, comme dans les supermarchés par exemple. Les masques « grands publics » seront disponibles dans les pharmacies et les commerces, et pourront également être distribués par les collectivités volontaires, afin d’équiper les personnes les plus précaires.

Les crèches ont progressivement commencé à rouvrir à compter du 11 mai, dans des conditions sanitaires strictes. Les classes élémentaires et de maternelle ont également repris très progressivement, partout en France et sur la base du volontariat. A partir du 18 mai, seulement dans les départements où la circulation du virus est faible, les classes de 6ème et de 5ème pourront reprendre. La décision de rouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels, sera prise début juin. Les personnels de l’Éducation nationale seront équipés pour pouvoir effectuer leur travail dans de bonnes conditions.

Concernant le monde du travail, le Premier Ministre a été clair : il demande à ce que le télétravail soit maintenu lorsque c’est possible au moins dans les trois prochaines semaines. Si le télétravail n’est pas possible, les entreprises devront encourager les horaires décalés. Le dispositif de chômage partiel restera en place jusqu’au 1er juin. Tous les commerces, à l’exception des bars, cafés et restaurants, ont pu rouvrir  à compter du 11 mai. Ils devront respecter un cahier des charges strict, notamment pour permettre la distanciation physique. La décision pour les bars, cafés et restaurants sera prise fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin. Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir les centres commerciaux de plus de 40 000 mètres carrés qui risquent de générer de larges mouvements de population.

En ce qui concerne notre vie sociale, l’attestation dérogatoire n’est plus nécessaire pour se déplacer, sauf pour les déplacements à plus de 100 kilomètres de son domicile, autorisés uniquement pour motifs professionnels ou familiaux impérieux. Les autorités organisatrices de transports devront organiser le respect de la distanciation physique dans les transports en commun, par exemple en condamnant un siège sur deux. Les activités individuelles de plein-air seront autorisées, néanmoins, il ne sera possible ni de pratiquer dans des lieux couverts, ni des sports collectifs, ni des sports de contact. Les parcs et jardins ne peuvent rouvrir que dans les départements où la circulation du virus est faible. Les plages resteront inaccessibles jusqu’au 1er juin. Aucune grande manifestation sportive ou culturelle (notamment festival), aucun grand salon professionnel ou événement qui regroupe plus de 5 000 participants ne pourra se tenir avant le mois de septembre.

La saison 2019-2020 de sport ne pourra pas non plus reprendre. Les lieux de culte pourront rester ouverts, sans organiser de cérémonie. Les cérémonies funéraires seront limitées à 20 personnes. Les mairies continueront à proposer le report des mariages et les cimetières seront rouverts. Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes.

Vous l’aurez compris, en l’absence d’un vaccin et d’un traitement efficace, nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus. Au travail, à la maison, avec notre famille et nos amis, nous devrons continuer à nous protéger et à protéger les plus fragiles. La solidarité nationale doit perdurer dans la phase de déconfinement et au-delà, et je sais que nous en sommes capable. Nous ne pourrons réussir qu’ensemble.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.