Alexandre Holroyd

Blog

Grand débat

 

Lycée International de Londres Winston Churchill

Londres, le 27 février de 18h30 à 20h30

Modéré par les Professeurs Fabien Postel-Vinay et Franck Portier

60 participants

 

 

Thème 1 : démocratie et citoyenneté

 

Représentation démocratique

 

  • Le référendum d’initiative citoyenne (RIC) est prôné par certains participants qui estiment qu’il s’imposera dans nos sociétés. La précondition d’un RIC démocratique serait alors une réforme des médias pour assurer leur transparence et leur neutralité. D’autres participants sont plus sceptiques vis-à-vis du RIC, car un impératif de rationalité et d’éducation citoyenne doit être atteint au préalable.

 

  • Un consensus se forme néanmoins quant à l’importance du Grand débat : les citoyens souhaitent dialoguer et être écoutés. L’institutionnalisation d’un Grand débat régulier revient plusieurs fois : il pourrait avoir lieu soit annuellement (par exemple en janvier de chaque année), soit à mi-mandat, soit avant les élections nationales et européennes.

 

  • Enfin, l’éducation à la citoyenneté doit pouvoir être renforcée car elle est un préalable nécessaire au bon fonctionnement d’une démocratie.

 

  • Un participant souhaiterait que le système britannique de « pétition » soit adopté : une question réunissant un nombre suffisant de signatures citoyennes devrait être discutée au parlement.

 

Numérique et citoyenneté

 

  • La lutte contre les fausses informations fait consensus. Afin d’y remédier, la création d’une autorité administrative indépendante est proposée.

 

  • Le numérique doit pouvoir permettre à chacun d’avoir une voix sans nécessairement passer par une institution représentative.

 

Institutions et Etat

 

  • La réduction du nombre de parlementaires étant plusieurs fois évoquée. Le député souligne que cette question ne doit pas être traitée en prenant en compte des considérations uniquement budgétaires mais également démocratiques, au vu du faible poids du Parlement dans le budget de l’Etat. Un participant souligne également que la réduction du nombre de parlementaires affaiblirait la démocratie.

 

  • Le rôle du Conseil économique social et environnemental est également évoqué : pour certains, le CESE pourrait être l’organisateur de consultations citoyennes rassemblant les citoyens intéressés ; pour d’autres, le CESE doit au contraire être supprimé.

 

  • L’Ecole Nationale d’Administration (ENA) est également prise entre deux feux : quand certains souhaitent son abolition et prônent une présence plus forte du monde universitaire au sein de la haute fonction publique, d’autres défendent une administration nécessaire à la gestion de l’Etat.

 

  • Un participant regrette que les rapports de la Cour des Comptes ne soient pas suivis d ‘effets.

 

Système électoral

 

  • Le vote nul doit être reconnu, en plus du vote blanc, selon un participant. Si les votes blancs et nuls obtiennent une majorité, le scrutin serait alors annulé et les candidats ne pourraient se présenter à nouveau. Néanmoins, un autre participant manifeste son opposition à la reconnaissance du vote blanc, estimant qu’un choix, qu’un compromis dans l’isoloir, est nécessaire.

 

  • L’instauration de la proportionnelle lors d’élections fait débat : si certains estiment qu’il faut instaurer un mode d’élection plus représentatif, prenant notamment en compte la démocratie 2.1 (un mode de scrutin basé sur le consensus : https://en.d21.me/), d’autres se méfient de l’instabilité qu’un tel mode de scrutin engendrerait.

 

 

Fiscalité et dépense publique

La France a les plus forts taux de prélèvements obligatoires et de dépenses sociales, soulignent plusieurs participants, sans pour autant obtenir les meilleurs résultats en matière d’efficacité de la dépense.

Dépenses publiques

  • Les citoyens manifestent leur attachement aux services publics Français qui, comparativement au reste du monde, sont bons.
  • Néanmoins, l’impératif d’une baisse des dépenses est consensuel : fin des niches fiscales, réduction du budget de la défense, lutte contre la fraude sociale et la fraude fiscale, réduction du mille-feuille territorial.
  • Les citoyens s’interrogent également sur la mise en œuvre de la baisse des dépenses publiques, notamment dans le cadre du programme AP2022.
  • La question de la pertinence des dépenses militaires est soulevée. Peut être faudrait-il mutualiser les dépenses militaires au niveau européen ?

Prélèvements obligatoires

  • Plusieurs intervenants soulignent le manque de lisibilité du système de prélèvements obligatoires, ainsi que le manque d’information sur le budget de l’état. A ce sujet, plusieurs participants expriment leur intérêt pour le tableau fourni en p2 du fascicule sur les dépenses publiques.
  • Selon une participante, la CGS/CRDS devait au départ uniquement remettre la sécurité sociale à flot : elle s’interroge alors sur les raisons de son maintien. Le point de départ doit être l’interdiction de la hausse d’impôt.
  • Un participant propose que l’impôt sur le revenu soit individuel et qu’il ne soit plus calculé plus en fonction de la famille ; l'Etat n'est en effet pas responsable du choix de chacun de faire des enfants ou non. Cette idée a été soutenue par plusieurs participants.

 

 

 

Santé, Retraites

  • Plusieurs participants soulignent le besoin d’inciter les patients à modérer leur consommation de services de santé, notamment en faisant contribuer davantage les patients aux coûts de visites chez le généraliste.
  • Sur les retraites, un participant dit qu’il est souhaitable d’introduire une dose de capitalisation dans le système de retraite.

 

Justice fiscale

 

  • Un participant souligne que malgré un coût de prélèvement élevé, l’impôt de solidarité sur la fortune a une portée symbolique indéniable.
  • La lutte contre l’évasion fiscale est citée comme une action nécessaire.
  • Les dépenses publiques réduisent les inégalités de manière importante.
  • L’importance de la progressivité de l’impôt sur le revenu est également mentionnée ; l’absence de progressivité de la TVA, par exemple, est perçue comme problématique.

Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.