Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

En réponse à la crise sanitaire : un budget exceptionnel pour la sécurité sociale

Blog

Le budget de la sécurité sociale, adopté en première lecture le 27 octobre traduit dans la loi les engagements du Ségur de la Santé : la revalorisation des salaires, l’augmentation des nombres de lits et l’investissement pour les téléconsultations. De plus, il permet de concrétiser deux progrès sociaux majeurs : d’une part, la création de la 5ème branche de la sécurité sociale dédiée à l’autonomie, depuis longtemps attendue, d’autre part, le doublement de la durée du congé paternité

Les beaux pays de ma circonscription offrent des modèles exemplaires du congé paternité et de sa valeur pour l’égalité femme-homme. Son allongement à 28 jours est un réel progrès pour la France dans ce combat, et je félicite l’engagement de la majorité pour l’acter. L’aide aux futurs parents est aussi renforcée par l’adoption d’un amendement, qui avance la date de versement de la prime de naissance a deux mois avant la naissance. L’offre d’accompagnement prénatal est aussi renforcée : 13 maisons de naissance supplémentaires, qui permettent un accompagnement sécurisé par une sage-femme de la grossesse et des accouchements à bas risque, verront le jour d’ici 2022 grâce à ce budget alors que seulement 7 existent aujourd’hui.

Alors que nous entrons dans un nouveau pic sanitaire où l’importance de notre personnel médical et paramédical est une nouvelle fois mis en avant, le budget de la sécurité sociale permet des actions concrètes pour ceux qui se battent en première ligne. Ce sont 183€ supplémentaires nets par mois au sein des établissements de santé et EPHAD publics et 35€ supplémentaires nets par mois pour les soignants. Cette augmentation témoigne de notre reconnaissance envers l’action de ceux qui s’engagent pour nous soigner inconditionnellement. La reconnaissance de l’Etat s’étend aussi au travail des aides à domicile. Pour la première fois, un gouvernement intervient dans la revalorisation des salaires d’un personnel qui ne dépend pas de l’Etat en octroyant un financement supplémentaire de 200 millions d’euros par an pour leur rémunération.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.