Alexandre Holroyd

Blog

 

Jean Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a annoncé la création du Soutien au Tissu Associatif des Français de l’Etranger (STAFE) lors de la dernière Assemblée des Français de l’étranger en mars dernier. Ce nouveau dispositif vise à appuyer les projets d’associations locales de Français de l’étranger, qu’ils soient de nature éducative, caritative, culturelle ou économique et contribuant au rayonnement de la France.

Toutes les associations locales pourront participer à l’appel à projet annuel qui sera lancé courant avril-mai. Le STAFE sera doté de 2 millions d’euros et le taux de financement de l’association ou du projet sera plafonné à 50 % du coût total. Les dossiers de candidature seront examinés localement par un conseil consulaire local qui émettra un avis motivé et détaillé avant d’être soumis à la validation d’une commission nationale associant élus et administration. Les montants accordés par la commission seront délégués localement aux associations retenues. Les parlementaires des Français de l’étranger, députés et sénateurs, ne seront pas associés aux décisions d’attribution des fonds, conformément à la logique de suppression de la réserve parlementaire, afin d’éviter tout clientélisme.

En effet, comme nous nous y étions engagés lors de la campagne, la majorité présidentielle a supprimé la réserve parlementaire dans la « loi confiance dans la vie politique » en vue d’améliorer la transparence de la vie politique et les éventuels conflits d’intérêts.  La réserve parlementaire était mise à disposition des parlementaires pour subventionner des associations ou des projets dans leur circonscription.

Toutefois, contrairement aux associations situées sur le territoire français qui peuvent bénéficier d’aides et de subventions publiques via différents canaux : État, collectivités locales voire Union Européenne, il est plus difficile pour les associations françaises établies à l’étranger de bénéficier de soutien financier. C’est ce constat qui a amené les députés des Français de l’étranger à intervenir pour demander un mécanisme de substitution. 

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.