Alexandre Holroyd
Alexandre Holroyd

Confinement : redoublons d’efforts pour lutter contre les inégalités

Blog

Face à la crise sans précédent que nous vivons à l’heure actuelle, les risques sont grands de voir les inégalités se multiplier partout dans nos territoires et de voir le fossé se creuser avec les territoires déjà fragilisés. Pour pallier ce risque, le gouvernement a joint ses efforts avec les associations de terrain et les collectivités territoriales pour répondre aux besoins de première nécessité des publics les plus vulnérables.  

Lors de son allocution le 13 avril dernier, le président de la République a annoncé le versement d’une aide exceptionnelle aux foyers les plus modestes. Cette aide bénéficiera à 4,1 millions de foyers, dont 5 millions d’enfants.

Concernant le logement, la priorité du gouvernement a été de mettre à l’abri les personnes sans-domiciles fixes. Dès le début de l’épidémie, le Gouvernement a ouvert près de 17 000 places d’hébergement supplémentaires, dont plus de 10.000 places d’hôtel. En parallèle, 92 sites spécialisés ont ouvert pour les sans-domiciles fixes malades du Covid-19 mais ne relevant pas d’une hospitalisation, pour un équivalent de 3400 places. Ces places viennent s’ajouter aux 157.000 personnes hébergées toute l’année dans des centres - des places financées par l’Etat et gérées par les associations.

Parce que la crise bouleverse le quotidien et pèse également lourdement sur les conditions de vies des personnes modestes, le gouvernement a également apporter son soutien en déployant un plan d’urgence alimentaire de 39 millions d’euros pour venir en aide aux personnes sans-abris, aux familles précaires ou encore aux bénéficiaires des minima sociaux.

Le ministre chargé de la ville et du logement Julien Denormandie a mis en place depuis le 1er avril un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services qui permettent d’acheter directement des produits d’alimentation et d’hygiène. Le dispositif a été renforcé le 19 avril avec un doublement des chèques services pour les territoires avec les plus forts besoins : l’Ile-de-France et l’Outre-mer afin de bénéficier à 90.000 personnes. Le budget global est de plus de 15 millions d’euros.

En Seine-Saint-Denis par exemple, qui est le territoire le plus en difficulté, ce sont plus de 2,6 millions d’euros qui sont dégagés pour venir en aide à 25 000 foyers identifiés comme les plus précaires par les services sociaux des communes. 

Ce sont dans ces moments particulièrement difficiles que la solidarité nationale doit être à la hauteur, et que nous devons protéger ceux qui en ont le plus besoin.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.