Alexandre Holroyd

Blog

Grand débat

 

Glasgow – Mercure Hotel

Le 27 février de 18h00 à 20h30

Modéré par Pr. John Campbell, ancien consul honoraire

Organisé par le député des Français établis en Europe du Nord, Alexandre Holroyd

50/55 participants

 

Thème 1 : démocratie et citoyenneté

Sentiment général - perception de dysfonctionnement de la démocratie représentative due à :

  • affaires à répétition avec l’ajout récent des épisodes Benalla
  • manque de transparence
  • rapports sur les sujets pertinents, comme ceux de la Cour des comptes ou de Borloo, mis de côté,
  • classe politique coupée de la réalité de la vie des citoyens,
  • qualité de services publics moyenne et se dégradant
  • Citoyens désemparés se demandant comment se faire entendre
  • Dégradation de la qualité de l’information avec effets délétères des réseaux sociaux
  • Participation des citoyens limitée aux élections

Bonne réception à l’initiative de débat national

  • En cette ère de changement rapide et de crise, cette initiative devrait être renouvelée, par exemple tous les six mois
  • La participation citoyenne ne devrait pas être limitée à l’appartenance à un parti politique ou un syndicat ou même à une organisation non gouvernementale (association, etc.)
  • L’école devrait permettre le développement de la conscience citoyenne en évitant cependant  certains écueils, comme les cours discrédités d’éducation civique
  • Les élections présidentielles et législatives devraient être décalées pour permettre aux contre-pouvoirs de mieux s’exercer (un participant cependant a mis en avant l’intérêt d’élections simultanées pour engager des réformes radicales à long terme)
  • Quelques expressions de soutien à l’assouplissement de la constitution de la 5e république avec réduction des pouvoirs du Président
  • Le carriérisme dans la politique devrait être évité car les conséquences en sont une perte de la prise en compte de l’intérêt public
  • Pas d’objection sur la prise en compte des bulletins blancs qui sont l’expression d’un choix politique
  • Relativement peu d’intérêt pour un référendum au niveau national (expérience du Brexit). Questions sur la nature d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC) et le système suisse. Une difficulté, parmi d’autres, est que de tels  systèmes risquent de ne pas respecter la hiérarchie juridique dans le cadre de la subsidiarité au niveau national et européen
  • La limitation du nombre de mandats successifs et simultanés est vue comme une bonne chose. Un participant a indiqué que, compte tenu de la faible taille d’un grand nombre de communes, leur maire pourrait cependant cumuler deux mandats.
  • Le nombre des élus est trop élevé du fait par exemple du grand nombre de communes de même que celui de nombreux niveaux de représentation. Cependant la proximité surtout au niveau local doit être maintenue et développée. Transparence et engagements transversaux doivent être facilités par la technologie tout en tenant compte de la fracture numérique (plus de 10 millions de citoyens non connectés, surtout seniors) 
  • Les sanctions pour manquement au code déontologique devraient être mises en œuvre, avec, entre autres, la perte effective de mandat.
  •  Les élus devraient être eux-mêmes exemplaires dans leur comportement, condition essentielle pour restaurer la confiance des citoyens en leur représentation et en la chose politique en général
  • L’administration doit faire l’objet de contrôle car son bon fonctionnement (souvent loin d’être bon) est essentiel à la réalisation des politiques publiques
  • La journée nationale et l’année de service civique (volontaire) devraient être mises à profit pour informer les jeunes sur leur rôle de citoyens et le fonctionnement des institutions.
  • Il est important de faciliter la participation des citoyens au travers de projets transversaux, surtout au niveau local, comportant mise en œuvre, évaluation et, si approprié, généralisation du projet.
  • Les participants à des assemblées citoyennes pourraient être tirés au sort (comme pour les jurés) avec participation obligatoire ou choisis sur une base volontaire selon les cas. A nouveau, les technologies de connectivité rendent possible ce qui ne l’était pas. Imagination et créativité requises ! Ceci est déjà mis en place dans certaines communes. Pantin a été cité.
  • La proximité des élus avec les populations qu’ils représentent doit être renforcée
  • L’assemblée citoyenne mise en place en Irlande dans le cadre du référendum a été donnée en exemple pour le traitement digne et participatif de sujets particulièrement sensibles conduisant à un scrutin national démocratique.

 

Fiscalité et dépenses publiques

 

  • Le débat sur la fiscalité a été court vu que les participants qui vivent en Grande Bretagne ne sont pas nécessairement soumis à la fiscalité française.
  • Cependant, les participants comprennent le « ras-le-bol » sur l’excès d’impôt en France surtout en fonction du constat de la dégradation des services publics et de la non-transparence/information sur l’utilisation des fonds : Où disparaît mon argent ?
  • Dans ce cadre, l’information sur l’utilisation de l’impôt et la répartition des attributions aux différents services publics a été considérée comme une excellente initiative de transparence.
  • Un participant a souligné la qualité relative des services publics français par rapport à la Grande Bretagne, ce qui vaut la peine d’être dit.
  • Le poids excessif des retraites a été souligné. Un participant a soutenu l’initiative du gouvernement de réduire le plafond des allocations de chômage (€7000). Un autre a indiqué que la durée du versement devrait aussi être revue (2 ans).

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.