Alexandre Holroyd

Blog

En cette rentrée parlementaire, je me suis immédiatement investi dans l’examen et le vote des textes budgétaires, première partie du Projet de Loi de Finances et Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, véritables matrices des cinq années à venir et des engagements de campagne du Président de la République. 

 

PLF 2018 - Définitivement voté, le Mardi 24 octobre 2017, à une large majorité, le volet recettes du premier budget du quinquennat est un acte fondateur qui accomplit le triptyque auquel nous, Députés de la majorité, nous sommes engagés pendant la campagne: libérer, protéger et transformer. C’est un budget qui favorise le pouvoir d’achat, pour davantage de justice, et l’investissement; pour relancer notre économie. J’ai également voté pour la programmation des finances publiques pour les cinq prochaines années : une trajectoire de responsabilité budgétaire qui a pour vocation d’assurer la maitrise de nos dépenses publiques, de s’attaquer à notre dette et de nous donner les moyen d’enfin respecter nos engagements européens.

 

Concernant le pouvoir d’achat, nous avons voté la suppression d’ici 2020 de la taxe d’habitation pour 80% des Français, réduit les cotisations sociales, augmenté le minimum vieillesse, revalorisé l’allocation adulte handicapé, augmenté la prime d’activité. Pris dans son ensemble et à terme, les mesures du budget 2018 assureront une hausse de pouvoir d’achat pour 25 millions de nos concitoyens.

Le Président de la République s’était engagé pendant la campagne à favoriser l’investissement dans notre économie et nos entreprises. C’est chose faite avec la création du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) sur les revenus du capital, qui assura une fiscalité du capital simplifiée, lisible et compétitive ainsi qu’avec la transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui crée les conditions pour le retour du capital dans le financement de notre économie.   Je suis très fier du large travail de co-construction mené à l’intérieur de notre groupe et avec les autres groupes, avec 119 amendements adoptés, ce qui est un record pour un PLF en début de quinquennat.

 

PLFSS 2018 - Le PLFSS reprend des mesures fortes du projet de transformation porté par le Président de la République telles que l’adossement du RSI au régime général, la baisse des cotisations en contrepartie de la hausse de la CSG qui apporte un gain de pouvoir d’achat pour les salariés et 75% des indépendants ainsi que la hausse progressive du tabac avec un paquet de cigarette à 10€ d’ici 2020.

 

Sur les sujets particuliers des Français établis hors de France, j’ai défendu avec mes collègues la suppression de la CSG/CRDS sur les revenus locatifs perçus à l’étranger. Cette disposition, jugée illégale par la Cour de Justice européenne lors de la précédente de la législature, fait peser une grave incertitude juridique sur notre pays et lèse gravement nos compatriotes établis hors de France. Malgré notre mobilisation intense, le Gouvernement n’a pas donné suite à notre initiative, mais nous a proposé de mener une mission plus large sur l’ensemble des problématiques touchant aux expatriés. Nous travaillerons donc collectivement sur la fiscalité, la dématérialisation administrative, l’enseignement du Français, la diffusion de notre culture, la présence consulaire etc… J’associerai tous les Français de notre circonscription à l’élaboration de proposition dans le cadre de cette mission. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.