Budget 2022 : donner à la France les moyens de ses ambitions

Actualités en France

Hqdefault

Moment crucial du calendrier parlementaire, nous venons de terminer à l’Assemblée nationale l’examen du budget de la Nation pour l’année à venir. Le vote du budget est l’occasion pour notre majorité de financer nos priorités et nos politiques publiques.

Il y a un an, je vous écrivais lors de l’examen du budget pour l’année 2021. Nous étions alors à l’aube d’un deuxième confinement, bientôt suivi d’un troisième, synonymes de fermetures, de couvre-feu, de restrictions, d’un système de santé sous tension et d’une économie violemment impactée. Que de chemin parcouru depuis !

Grâce à l’action déterminante du Gouvernement, de la majorité et plus largement de l’État, notre économie et notre modèle social ont tenu.

Notre économie s’est redressée très rapidement et la France connait actuellement un contexte macroéconomique particulièrement favorable. Nous avons retrouvé notre niveau d’activité d’avant crise, et la croissance économique pour 2021 atteindra 6,7%, la plus importante depuis 1969. Pour la deuxième année consécutive, la France est le pays le plus attractif en Europe pour les investissements étrangers, investissements qui se matérialisent très concrètement par la création d’emplois industriels partout dans notre pays. Fléau de notre société depuis des décennies, le chômage continue de baisser.

Le budget pour 2022 est à l’image des quatre précédents que notre majorité a portés : cohérent avec nos engagements initiaux, protecteur envers nos concitoyens, en particulier les plus fragiles, et résolument tourné vers l’avenir.

Protecteur d’abord, parce que nous préservons le pouvoir d’achat des Français en poursuivant la baisse d’impôts inédite engagée dès le début du quinquennat. 52 milliards d'euros en cinq ans dont 26 milliards au bénéfice des ménages : c'est la baisse d'impôts la plus forte en France depuis vingt ans.

Protecteur encore, parce que nous protégeons les ménages face à l’augmentation du prix de l’énergie. Un chèque énergie exceptionnel de 100 euros sera versé au mois de décembre aux 6 millions de ménages aux revenus modestes pour les aider à payer leur facture d’énergie. Cette mesure s’ajoute au bouclier tarifaire sur les tarifs du gaz et de l’électricité, qui, ensemble, limiteront la hausse de ceux-ci en 2021 pour protéger concrètement nos citoyens.

Cohérent ensuite, parce que ce budget finance les priorités qui sont les nôtres depuis le début du quinquennat :

- le renforcement de nos fonctions régaliennes, en investissant massivement d’une part dans la sécurité des Français sur le territoire national et au-delà de nos frontières, d’autre part dans la modernisation de notre justice, deux enjeux trop souvent délaissés par les majorités qui nous ont précédés,

- le progrès social, en investissant dans l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche et la jeunesse,

- le soutien à l’entrepreneuriat, en déployant plusieurs mesures pour poursuivre notre politique de soutien aux 3 millions de travailleurs indépendants, artisans, professionnels, libéraux, commerçants qui font la fierté de notre pays.

Tourné vers l’avenir enfin, avec le plan France 2030 . Nous investissons 34 milliards pour mener la bataille de l’innovation et l’industrialisation et faire de notre pays le leader des filières d’avenir. France 2030 nous permettra de renforcer la résilience et l’indépendance de notre pays.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion